PAROLES DE CONSEILLERS

 

 

BENTHUYS JL’exercice de la démocratie locale, un engagement citoyen et militant trop peu (re)connu…

C’est au Conseil Communal, sorte de parlement local, que se prennent les décisions qui vont concerner l’avenir de notre ville. Dans un système électoral où le vote est obligatoire et où les conseillers sont élus à la proportionnelle, on peut considérer que l’ensemble des concitoyens est représenté dans cette assemblée.

À Ottignies-LLN, dans plus de 80 % des cas, le vote est acquis à l’unanimité. Dans les autres cas, le vote se fait après des débats parfois passionnés et … passionnants, où majorité et minorité défendent avec conviction leur point de vue. C’est lors de ces échanges que s’exprime toute la différence entre les sensibilités politiques des uns et des autres. Les Socialistes sont ceux qui défendent la solidarité entre les citoyens, les droits sociaux et économiques contenus dans la Déclaration des droits de l’homme, l’égalité d’accès à l’école, le droit au logement décent, l’accès à la culture, l’accès à un service public de qualité, la sécurité pour tous.

Après plus de 30 ans d’expérience, je me dis souvent que le mérite des conseillers communaux n’est pas suffisamment mis en évidence dans les médias. Ce sont pourtant des citoyens engagés qui défendent avec conviction leur vision du bien commun, souvent au détriment du temps consacré à leur vie de famille…

Jacques BENTHUYS
Ancien Bourgmestre
Conseiller communal GSM : 475/77.26.88

SWINNEN CConseillère communale… que dire en tant que « jeune » conseillère communale et « ancienne » conseillère CPAS ?

Je dois vous avouer que l’un des mots qui me vient en tête quand je pense au Conseil communal, c’est le mot « théâtral ».
Je m’explique.
Je suis conseillère CPAS depuis 2007, les réunions qui s’y tiennent se font à huis clos.

Cela signifie que ces réunions n’ont pas de caractère public et que les citoyens ne peuvent dès lors pas y assister. Majorité – opposition travaillent ensemble.
Comme Jacques (Benthuys), je regrette évidemment que les citoyens qui s’engagent ne jouissent pas d’une reconnaissance à la hauteur de leur investissement ; c’est notamment le cas des conseillers CPAS qui travaillent dans l’ombre et sont méconnus tant de la population que des médias… Or être conseiller au CPAS, c’est exercer une tâche noble et humaine qui permet de contribuer à améliorer le quotidien des plus fragilisés dans une perspective de construction d’un « mieux-être » collectif.

Carine SWINNEN
Conseillère communale et Conseillère CPAS

c.swinnen@ hotmail.com  – GSM 0476/231780